LA PRODUCTION, DANS LA REGION DE KISHU, PREFECTURE DE WAKAYAMA

Les charbons de Kishu, également appelés "Kishu Binchotan" ou "Wakayama Binchotan" sont des charbons actifs produits dans la Préfecture de Wakayama, au sud du Japon. Le terme "actif" fait référence à un procédé de fabrication bien précis car, pour faire des charbons, il faut bien entendu brûler du bois, mais l'obtention de charbons actifs est une opération bien plus complexe. Elle est détaillée ci-dessous.

 

petite île à Wakayama -small island in Wakayama Bateau de pêche à WAkayama - fishing boat in Wakayama port de pêche à Wakayama - fishing port in Wakayama

C'est dans la péninsule de Kii, au sud de Kyoto, que sont produit les meilleurs binchotan. Cette zone montagneuse est recouverte d'une forêt dense, ce qui lui vaut le nom de "pays des arbres". Du fait d'un vallonnement important, une arboriculture très variée s'y est développée et la région est connue à travers tout le Japon pour ses agrumes et ses prunes.

collines de Wakayama - hills in Wakayama route des montagnes à Wakayama - Mountain roads in Wakayama case du producteur de charbon - house of charcoal producer

C'est également sur ces collines que pousse un chêne appelé "Ubamegashi", un arbre de taille moyenne qui possède un bois extrêmement dur et dense ; il coule lorsqu'on le met dans l'eau. Il est exploité depuis des millénaires par une poignée de sylviculteurs qui gèrent la forêt et qui produisent, à partir de son bois, les charbons les plus reconnus de toute l'Asie.

Ubamegashi, le chêne de Wakayama - Ubamegashi, oak tree from Wakayama 

LE PROCEDE DE PRODUCTION

Le bois d'ubamegashi est débité en longues bûches relativement fines qui sont mises droites grâce à l'ajout de cales. Le bois est stocké quelques temps pour séchage. En fin de séchage, les bûches sont introduites verticalement dans un four en terre et le feu est allumé. Deux phases vont alors se succéder.

1. La phase de carbonisation : le bois va se consumer lentement, à basse température (environ 400°C) pendant plusieurs jours. Le bois se transforme donc lentement en charbon et des millions de pores microscopiques vont se former. A ce moment, les pores sont remplis de goudrons.

tas de bois de chêne pour la production de charbons binchotan - pile of oak wook for the production of binchotan charcoals Four pour la production de charbons binchotan - Oven for production of binchotan charcoals Four pour la production de charbons binchotan - Oven for production of binchotan charcoals four pour la production de charbon binchotan - Oven for the production of binchotan charcoals

2. La phase d'activation : au bout de quelques jours de carbonisation, la porte du four est subitement ouverte, de l'air s'y engouffre et attise intensément la combustion. La température augmente alors considérablement dans le four pour atteindre plus de 1200°C. Les goudrons qui étaient emprisonnés dans les pores se volatilisent sous l'effet de cette chaleur intense.

 

producteur de charbons actif binchotan au travail - producer of binchotan charcoal at work charbons actifs binchotan sortant du four - Binchotan activated charcoals comming out of the Oven Refroidissement des charbons - cooling down charcoals détails du charbons actif binchotan - details of binchotan activated charcoals

CE QUI SE PASSE PENDANT L'ACTIVATION

Les goudrons contenus dans les pores créés pendant la phase de carbonisation vont se volatiliser sous l'effet de la chaleur intense et vont ainsi former une surface d'échange très importante, correspondant à environ 1000m² par gramme de charbon ! Ce sont ces pores, libres de toute substance qui confèrent aux charbons de Kishu leurs capacités d'adsorption.

schémas explicatif de l'activation des charbons binchotan - explaination of the activation process

L'ADSORPTION, LE PRINCIPE PHYSIQUE A L'ORIGINE DES PROPRIETES DES CHARBONS ACTIFS

L'adsorption (à ne pas confondre avec l'absorption) est le phénomène par lequel les molécules présentes en suspension dans un liquide se fixent à la surface solide avec laquelle elles entrent en contact.

C'est un principe très couramment utilisé dans l'industrie dans certains dispositifs utilisant des charbons actifs pour capter différents composés, décolorer ou clarifier les liquides tels que la bière par exemple.