Les producteurs Il y a 68 marques

Montrant1 - 68 68 articles
  • Akashi Tai

    Préfecture de Hyogo

    La brasserie de Akashi se site en bordure de la baie d’Osaka, à Hyogo. Fondée il y a plus de 150 ans. Les terres fertiles autour d’Akashi sont idéales pour la culture du riz, et de nombreuses sources fraîches propres fournissent à la région une eau très pure. Des conditions qui ont conduit à rendre la région célèbre aussi bien pour son saké que pour ses fruits de mer. Les méthodes sont restées traditionnelles, le brassage se faisant toujours à la main et en petites quantités, comme il l’a été pendant des siècles.

    Brasserie de saké Akashi Tai

    Les sakés de Akashi Tai
    Ci-après, toutes les références de la maison Akashi Tai disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Akita Seishu

    Préfecture de Akita, Japon

    La brasserie Kariho de Akita Seishu a été fondée en 1913 dans la Préfecture de Akita. Cette région est située à l'extrême nord-ouest de l'île de Honshu, une zone montagneuse aux hivers très rigoureux avec de fortes chutes de neige. Ajouter à cela beaucoup de grands riz et une eau de source très pure, et nous avons un environnement idéal pour la production de magnifiques sakés. La particularité de cette brasserie est d'utiliser une eau de source riche en minéraux, alors qu'ailleurs dans la région l'eau est plutôt douce. 


    Brasserie de saké japonais akita seishu, préfecture de Akita, Japon



    Cela leur permet de produire un saké plus sec avec un caractère vif et craquant. La brasserie Kariho de Akita Seishu a conservé ses méthodes traditionnelles de brassage, comme par exemple l'utilisation de presses horizontales, sans passer par la presse mécanique et s'est fait une spécialité de la méthode ancienne de production dite "Yamahaï".

    Les sakés de Akita Seishu
    Ci-après, toutes les références de la maison Akita Seishu disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Amabuki Shuzo

    Préfecture de Saga

    La brasserie de Amabuki est installée au nord ouest de Kyushu, dans la Préfecture de Saga, au pied de la montagne Amabukiyama, d’où son nom. Riche de plus de 300 ans d'histoire car fondée pendant la période Genroku (1688 - 1704), elle est spécialisée dans l’extraction et l’utilisation de levures provenant des différentes fleurs de leur environnement direct. Utilisées dans la production de leurs sakés, elles confèrent des arômes exubérants, un style incomparable qui fait toute l’originalité de la brasserie. 

    Brasserie de saké japonais Amabuki Shuzo, Préfecture de Saga, Japon

    Le riz utilisé est quant à lui cultivé dans la plaine de Saga selon la méthode dite du "aïgamo" consistant à élever des canards dans les rizières afin qu’ils se nourrissent des mauvaises herbes et insectes. Ainsi les rizières sont exemptes de quelconque traitement. L'eau utilisée est douce, elle provient de la montagne Sefuri. Nous avons la chance de pouvoir vous présenter une sélection de trois sakés produits à partir de trois levures différentes.

    Les sakés de Amabuki Shuzo
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Amabuki Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Asahara Shuzo

    Préfecture de Saïtama

    Asahara Shuzo est une brasserie familiale installée dans la Préfecture de Saïtama, au cœur des collines qui précèdent les montagnes du Chichibu, au Nord-Ouest de Tokyo. Elle fut fondée en 1882 par Zenjiro Asahara alors qu’il n’avait que 29 ans et c’est aujourd’hui Kenichi Asahara, le représentant de la 5ème génération, qui dirige fabrique.  

    Brasserie de saké de Asahara Shuzo, Préfecture de Saïtama, Japon


    La localité de Saïtama est un terroir relativement nouveau dans la production de saké qui ne jouit pas de la même réputation que certaines régions plus classiques. Une histoire récente qui a poussé Asahara Shuzo à beaucoup innover pour attirer l’attention. Elle propose aujourd’hui des produits au caractère bien trempé, portés par deux très jeunes Toji d’une une trentaine d'années seulement. Des brasseurs dynamiques et surtout formés directement par Kenichi Asahara, un maître dans l’art de manier les levures. 

    Les sakés de Asahara Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Asahara Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Asamaï Shuzo

    Préfecture de Akita

    La brasserie de Asamai Shuzo fut fondée en 1917 au cœur de la préfecture d'Akita, la partie la plus septentrionale de l’île de Honshu. Elle est exactement située dans la vallée du Yokote Bonchi, bordée par les Monts Oou et Choukai, une région connue au Japon pour sa tradition de riziculture, la totalité ou presque de la zone étant couverte de rizières. En raison de la neige abondante l’hiver, cet endroit est resté longtemps difficile d’accès, mais les choses ont beaucoup évoluées grâce au développement du réseau de transport.  

    Brasserie de saké Asamaï Shuzo, Préfecture de Akita, Japon

    Asamai Shuzo a choisi de rester très locale dans l’utilisation des ingrédients avec des sakés produits à partir de riz cultivés à moins de 5 km de la brasserie. Un choix qui s’est avéré gagnant et qui lui a permis de se distinguer nationalement avec des sakés issus du célèbre riz Yamadanishiki. A présent, Asamai Shuzo est l'une des brasseries les plus importantes de la Préfecture. Par son autorité, elle prend part et soutient la réputation de la région toute entière. 

    Les sakés de Asamaï Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Asamaï Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Choya

    Préfecture d'Osaka

    Choya a été fondée par la famille Kondo en 1914 qui s'est d'abord consacrée à la viticulture. En 1959, l'entreprise a pris la décision historique de lancer la production d'Umeshu. Depuis cette date, elle a mis en place des normes très strictes pour chaque étape de notre production, de la sélection minutieuse des fruits, au processus de trempage, en passant par la maturation. L’idée étant de proposer au public japonais un produit stable et de grande qualité. Aujourd'hui, Choya est certainement le plus grand producteur d'Umeshu au monde. Elle s’est donné comme mission de produire et de promouvoir ce produit en continuant sont élaboration comme à son origine, sur une base d’ingrédients simples et naturels.  

    Distillerie de Chyoa Umeshu, Préfecture de Osaka, Japon

    Les produits de Choya
    Ci-après, toutes les références de la maison Choya disponibles sur notre boutique en ligne.

    0 produits

  • Chugoku Jozo

    Préfecture de Hiroshima

    Fondée en 1918, Chugoku Jozo est une brasserie dans la région d’Hiroshima. Producteur de liqueurs, saké et shochu, c’est à partir de 1990 qu’elle se lance dans la production de Whisky en créant la gamme Togouchi. Leur gamme est marquée par beaucoup de finesse et de précision avec un vieillissement dans un lieu unique, un tunnel long de 361 mètres creusé en 1970. Des conditions idéales de maturation avec une température constante de 14°C et une hygrométrie de 80%, permettant une extraction lente des arômes.

    Distillerie de whisky japonais de Chugoku Jozo à Hiroshima

    Les whiskies de Chugoku Jozo
    Ci-après, toutes les références de la maison Chugoku Jozo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Daïshichi Shuzo

    Préfecture de Fukushima

    La brasserie de saké de Daishichi Shuzo est installée dans la ville de Nihonmatsu, Préfecture de Fukushima, depuis 1752. Dirigée par la famille Ota depuis dix générations, elle combine méthodes traditionnelles et technologie moderne pour la production de sakés de grande qualité. Elle est en pointe dans l’utilisation de la méthode Kimoto, une méthode plus longue et plus fastidieuse que les méthodes plus modernes, mais pour un résultat intéressant avec des produits à la typicité unique.

    Brasseire de saké de Daïshichi Shuzo, Préfecture de Fukushima, Japon

    Les sakés de Daishichi Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Daishichi Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

    0 produits

  • Eigashima

    Préfecture de Hyogo

    Située dans la petite ville d’Akashi au bord de la mer intérieure de Seto, Eigashima élabore depuis 1888 différents alcools japonais traditionnels comme le saké et le shochu. Dès 1919, intrigués par les essais et les projets de leurs confrères nippons, ils envisagent la distillation de Whisky. Ils obtiennent ainsi la première licence pour distiller du Whisky au Japon.

    Distillerie de Eigashima à Akashi, Hyogo, Japon

    Après plusieurs tentatives de production effectuées dans leurs infrastructures, ils lancent la construction de la distillerie Eigashima (anciennement White Oak) en 1984. Édifiée selon les modèles écossais, ils y conçoivent des whiskies raffinés en petites quantités. En effet, il s’agit là d’une production en grande partie manuelle réalisée par les mêmes artisans locaux qui s’attèlent à la fabrication d’eaux-de-vie plus traditionnelles.

    Les produits de Eigashima Distillery
    Ci-dessous, les références de la maison Eigashima Distillery disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Enoki Shuzo

    Préfecture de Hiroshima

    La brasserie de Enoki Shuzo est installée depuis 1899 sur la petite île de Kurahashi, dans la Préfecture de Hiroshima. Cette région nomée Setonaïkaï, correspondant au bras de mer entre Honshu et Shikoku, jouit d'un climat tempéré et dispose d'une eau douce, dite “nansui”. 

    Brasserie de saké japonais Enoki Shuzo, Préfecture de Hiroshima, Japon

    Enoki Shuzo produit des sakés tout en élégance qui sont régulièrement récompensés par des distinctions dans les concours internationaux. Elle est surtout connue pour être à l'origine de la technique du Kijoshu, à présent utilisée dans le monde du saké et consistant à ajouter du saké aux cuves au moment de la fermentation. C'est une spécialité qui s'illustre parfaitement avec leur saké âgé, le Hanahato Kijoshu.

    Les sakés de Enoki Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Enoki Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Fuji Nishiki Shuzo

    Préfecture de Shizuoka

    La brasserie de Fuji-Nishiki Shuzo est installée dans la ville de Fujinomiya, à Shizuoka, au pied du majestueux Mont Fuji. Elle fut fondée en 1688 et c’est aujourd’hui la 18ème génération qui brasse du saké selon des méthodes et un savoir-faire acquis tout au long de ses plus 300 ans d’existence.

    Brasserie de saké japonais Fuji Nishiki préfecture de Shizuoka

    Les sakés de Fuji Nishiki sont 100% de Shizuoka et même plus puisque la brasserie cultive son propre riz, le Homarefuji, sur ses propriétés. Le Homarefuji est voisin du Yamadanishiki, le grain est gros et le polissage peut être important. La levure est également native de Shizuoka. Elle permet d’avoir un nez très frais. Enfin, l’eau de source provient du Mont Fuji, elle est filtrée naturellement par le substrat rocheux et puisée à 30m de profondeur.

    Les sakés de Fuji Nishiki
    Ci-après, toutes les références de la maison Fuji Nishiki disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Fukuchiyo Shuzo

    Préfecture de Saga

    Fukuchiyo Shuzō  se situe dans la ville de Kashima, au sud de la ville de Saga. Cette petite brasserie traditionnelle produit depuis 1885 des sakés de qualité exceptionnelle, reconnus internationalement depuis son titre de Champion en 2011 à la CBI, le concours de saké le plus prestigieux au monde. Son propriétaire, M. Iimori, est très impliqué dans la promotion du saké en dehors du Japon, un promoteur du saké qui essaie de changer non seulement sa ville de Kashima, mais aussi attirer l’attention des amateurs de tous pays vers sa région.

    Château de Saga ou se trouve la brasserie de saké de Fukuchiyo Shuzo, Japon

    Les sakés de Fukuchiyo Shuzō
    Ci-après, toutes les références de la maison Fukuchiyo Shuzō disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Hakkaï Jozo

    Préfecture de Niigata

    La brasserie de Hakkaï Jozo, aussi connu sous le nome de Hakkaïsan, est situé dans la préfecture de Niigata, l'une des régions les plus réputées pour la production de Sake. C'est l'une des plus grande brasserie au monde et s'est développée sur une zone riches en ressources naturelles, et dotée d'un climat parfait pour le brassage du saké. L'eau de source est amenée à la Kura directement depuis le Mont Hakkai par un pipeline et le riz utilisé est savamment choisi parmi les meilleures variétés de riz à saké (Goyakumangoku et Yamadanishiki, notamment). Hakkaisan produit du saké à grande échelle, tout en donnant une belle empreinte de richesse et d'onctuosité à ses produits connus pour le sensation claires et précises en bouche.

    Brasserie de saké japonais de Hakkai Jozo, connue sous le nom de Hakkaisan, Préfecture de Niigata, Japon

    Les sakés de Hakkaï Jozo
    Ci-après, toutes les références de la maison Hakkaï Jozo disponibles sur notre boutique en ligne.

    0 produits

  • Hakutsuru

    Préfecture de Hyogo

    La brasserie de Hakutsuru est située dans le quartier de Nada à Kobe, un lieu de production de saké réputé dans tout le Japon. Le district de Nada possède une eau de source de grande qualité et des hivers froids. Deux éléments indispensables à la fabrication du saké. Située dans la ville d’origine d'une guilde de brasseurs de saké connue sous le nom de Tamba toji, les compétences des brasseurs ont localement joué un rôle important dans la qualité des sakés. Hakutsuru est aujourd’hui l’un des plus importants producteurs de saké au Japon en termes de volumes et d’influence.

    Brasserie de saké japonais de Hakutsuru, Préfecture de Hyogo, Japon

    Les sakés de Hakutsuru 
    Ci-après, toutes les références de la maison Hakutsuru disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Hayashi Honten

    Préfecture de Gifu

    Hayashi Honten est située en bordure Sud de la Préfecture de Gifu, au centre du Japon. Elle est dirigée par Eriko Hayashi, représentante de la 5ème génération de propriétaires de cette brasserie typiquement familiale. Hayashi Honten est une brasserie intéressante dans la mesure où elle rassemble, sous une même unité, une grande maîtrise de toutes les techniques de production, allant des méthodes anciennes comme les Yamahaï, aux plus modernes et les purs Daïginjo, sans oublier les sakés âgés de type Koshu. C’est cet éclectisme que nous avons souhaité illustrer à travers cette sélection. 

    Brasserie de saké de hayashi Honten, Préfecture de Gifu, Japon

    Les sakés de Hayashi Honten
    Ci-après, toutes les références de la maison Hayashi Honten disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Iejima Distillery

    Préfecture de Okinawa

    Iejima Distillery est une jeune fabrique puisqu'elle n'existe que depuis 2011. Elle est installée sur l'île d'Iejima, à l'Ouest de l'île principale d'Okinawa. Historiquement, c'est un endroit relativement pauvre du Japon car le manque d'eau dans ces régions semi-tropicales n'a jamais permis la culture du riz. Par contre, la canne à sucre est cultivée sur place depuis 1630. C'est à partir de cette canne locale qu'un ancien distillateur d'Awamori produit le rhum Santa Maria. La politique de la fabrique est très claire : intervenir le moins possible sur les étapes avant distillation (pas de réfrigération des cuves de fermentation par exemple). L'idée étant qu'en travaillant le plus naturellement possible, l'âme de l'île d'Iejima sera transmise au rhum et lui permettra de voyager en dehors des limites de l'île.

    Distillerie de Rhum Japonais de Iejima, Okinawa

    Les rhums de Iejima Distillery
    Ci-après, toutes les références de la maison Iejima Distillery disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Iinuma Meijo

    Préfecture de Tochigi

    La brasserie de Iinuma Meijo est située en direction de la ville de Nikko depuis Tokyo, sur les bords de la route Suginamiki célèbre pour être bordée de cèdres sur plus de 35 km. Nous sommes au cœur de la préfecture du Tochigi, une région connue pour la qualité de son riz, de son eau, et pour son environnement naturel préservé. Cette brasserie familiale de toute petite taille propose une série de cuvées spéciales appelée Sugata correspondant à seulement 10% de leur production.  

    Brasserie de saké de Iinuma Meijo, préfecture de Tochigi, Japon

    Les sakés de Iinuma Meijo
    Ci-après, toutes les références de la maison Iinuma Meijo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Imada Shuzo

    Préfecture de Hiroshima

    La brasserie de Imadashuzo Hoten est située dans la Préfecture de Hiroshima, faisant face à la mer de Setonaïkaï, une zone au climat tempéré et connue pour son eau très douce (nansui). Cette eau est justement très difficile à utiliser pour la production de saké et les producteurs de Hiroshima ont dû déployer des efforts constants pour devenir une région d'importance dans le monde du saké.  Imadashuzo, c'est une femme Toji qui officie, ce qui est assez rare dans le monde du saké. Elle expérimente beaucoup, notamment en remettant au goût du jour des techniques anciennes comme le funeshibori, la filtration dans des bac de bois à travers des sacs de toile. Elle utilise également des souches anciennes de riz comme le riz Hattanso, l'ancêtre du riz Hattanishiki.

    Brasserie de saké de Imada Shuzo, Préfecture de Hiroshima, Japon

    Les sakés de Imada Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Imada Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Imayo Tsukasa

    Préfecture de Niigata

    Établi en 1767 Imayo Tsukasa a véritablement commencé son histoire comme auberge et boutique de saké. Ce n’est qu’au milieu de l'ère Meiji qu’elle devient une brasserie et dédie tous ses efforts à la production. La fabrique est installée à Nuttari, le cœur historique des produits fermentés japonais comme le miso, la sauce de soja, et bien entendu le saké. 

    Brasserie de saké Imayo Tsusaka, Préfecture de Niigata, Japon

    Imayo Tsusaka est aujourd’hui un représentant emblématique et prestigieux des maisons de sakés de Niigata, ses produits sont dans le plus pur style “tanrei Karakuchi”, des sakés vifs, secs et désaltérants.

    Les sakés de Imayo Tsukasa
    Ci-après, toutes les références de la maison  Imayo Tsukasa disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Inaba Shuzo

    Préfecture de Ibaraki

    Installée au pied du Mont Tsukuba depuis 13 générations, Inaba Shuzo est une micobrasserie qui utilise sa propre eau de source et un riz produit dans les alentours pour l'élaboration de ses sakés. Depuis l’an 2000, c’est une femme du nom de Nobuko Inaba qui est en charge de la production. Elle est l’une des rares femmes Toji dans ce monde encore très masculin. 

    Brasserie de saké japonais de Inaba Shuzo, Préfecture de Ibaraki, Japon

    A Inaba Shuzo, toutes les étapes de la production sont réalisées à la main, y compris celles classiquement mécanisées comme le lavage du riz ou la filtration et pressage. Cela va jusqu’au Koji et au Moromi pour lesquels les températures ne sont pas mesurées, mais simplement ressenties par le brasseur. Une méthode de travail ancestrale pour des sakés léchés illustrés ici par les cuvées “Stella”, une série composée exclusivement de Daïginjos produits sur à hauteur de seulement sept barriques par an.

    Les sakés de Inaba Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Inaba Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Inouegomei

    Préfecture de Fukuoka

    La brasserie de Inoue Gomei est située au cœur de la préfecture de Fukuoka, le long du fleuve Koishiwara, entre le superbe panorama de la chaîne de montagnes Mino et les rizières avoisinantes. Depuis sa création en 1911, la brasserie produit plus de 90% de saké junmaï, en utilisant des souches de riz locales, notamment un Yamadanishiki pour la production de leurs meilleures cuvées. Leur travail très traditionnel leur vaut régulièrement de hautes distinctions dans les concours les plus prestigieux du Japon.

    Brasserie de saké japonais de Inoue Gomei, Préfecture de Fukuoka

    Les sakés de Inoue Gomei
    Ci-après, toutes les références de la maison Inoue Gomei disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Jugetsudo

    Prefecture de Tokyo

    La maison Maruyama Nori nait en 1854, à la fin de l’époque d’Edo, dans le quartier de Nihonbashi à Tokyo. A l’origine spécialisée dans le négoce des algues séchées de très grande qualité, elle approvisionnait en algues parfaites les fins gourmets aristocrates de Kyoto. La réputation de la maison s’établit et s’étendit plus largement. La Maison de thé Jugetsudo émane de cette organisation et fut créée plus récemment, en 1980, avec la même envie de partager l’excellence du goût à travers l’art du thé japonais.

    Maison de thé japonais Jugetsudo

    Les thés de Jugetsudo
    Ci-après, toutes les références de la maison Jugetsudo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Kaetsu Shuzo

    Préfecture de Niigata 

    La brasserie de Kaetsu Shuzo a été originalement créé en 1880 dans la Préfecture de Hukushima, puis fut transférée à Niigata en 1886. La Préfecture de Niigata fait face à la mer du Japon, le climat y est de type continental avec des étés très chauds et des hivers froids et enneigés. La brasserie est située dans la ville Aga-machi là où la rivière Agano et Tokonami se rejoignent. Elle est également entourée par de nombreuses montagnes. Cette zone a donné naissance à l'un des plus noble riz "Sakamaï" (riz dédié à la production de saké). La qualité de l'eau est également excellente avec les sources naturelles aux alentours qui donnent une eau pure et douce. Une excellente région de sakés.

    Brasserie de saké japonais de Kaetsu Shuzo, Préfecture de Niigata, Japon

    Les sakés de Kaetsu Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Kaetsu Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Kameizumi Shuzo

    Préfecture de Kochi

    La brasserie de Kameizumi Shuzo est installée depuis 1897 sur l’île de Shikoku, la plus petite des quatre îles principales de l’archipel japonais. Dans cette localité chaleureuse et pittoresque de Tosa, Préfecture de Kochi, entre montagnes et océan, produire du saké n’est pas une mince affaire car la région est chaude et humide, des conditions pas vraiment optimales. Mettre en place une brasserie demande donc un travail considérable et une connaissance poussée des techniques de fermentation. Un défi que la petite équipe de Kameizumi Shuzo a relevé avec panache. 

    brasserie de saké de Kameizumi Shuzo, Prefecture de Kochi, Japon

    Cinq personnes qui produisent des sakés premium sur de faibles volumes, allant des Junmaï secs aux Daïginjo pleins fruits et de fraîcheur. Un travail tout particulier a été mis en œuvre avec l’utilisation d’une souche de levure dénommée « CEL24 », créée par l’association locale des producteurs de saké. En restant sur l’utilisation de méthodes traditionnelles, la brasserie de Kameizumi Shuzo installe tranquillement sa réputation bien en dehors des limites de la préfecture. Un beau succès quand on sait que les sakés de la région étaient jusqu’alors consommés essentiellement sur place.

    Les sakés de Kameizumi Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Kameizumi Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Kameman Shuzo

    Préfecture de Kumamoto

    La brasserie familiale de Kameman Shuzo est une aventure relativement récente puisqu’elle fut créée en 1916 seulement par Chinju TAKEDA, un jeune médecin, héritier d’une longue dynastie de docteurs de la région de Kumamoto. La création de la brasserie fut décidée suite à un concours de circonstances plutôt cocasse. En effet, dans cette zone rurale, il était courant pour les agriculteurs locaux de payer en sacs de riz, y compris leurs consultations médicales. Ainsi, chaque année, le Dr Takeda voyait les sacs s’accumuler au fil des mois sans pouvoir tout consommer. C’est cette raison qui le décida à créer la brasserie, pour transformer en saké le riz reçu contre bons soins ! 

    Brasserie de saké de Kameman Shuzo, préfecture de Kumamoto

    Une difficulté vint cependant se greffer au projet : la préfecture de Kumamoto est située à l’extrême Sud-Ouest du Japon. Une zone tempérée et ensoleillée, soit un climat peu propice à la fabrication de saké qui se faisait traditionnellement au Nord du pays. Le travail sur les levures a été primordial et les connaissances scientifiques du Dr Takeda furent décisives dans la mise au point des ferments capables de travailler sous ces latitudes. Pari réussi, et Kameman Shuzo peut se targuer aujourd’hui d’être la brasserie de saké la plus méridionale du Japon. Elle continue de travailler sur les mêmes bases que celles mises au point par le Dr Takeda en 1916, en utilisant uniquement le riz local et sans réfrigération des cuves ! 

    Les sakés de Kameman Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Kameman Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Katokichibee Shoten

    Préfecture de Fukui

    La brasserie Katokichibee Shoten est installée depuis 1860 au cœur de la préfecture de Fukui. C’est aujourd’hui la 11ème génération qui prend en charge la production de saké en utilisant des méthodes traditionnelles.

    Brasserie de saké de Katokichibee Shoten, Préfecture de Fukui, Japon

    Katokichibee Shoten élabore ses propres levures cultivées et utilise une eau de source d’excellente qualité provenant du mont Hakusan. Le tout combiné aux riz Yamadanishiki et Gohyakumangoku présenant le semaibuaï moyen de 38%, soit le plus élevé au Japon. Les sakés sont maturés à une température de -4°C et mise en commercialisation une fois la maturité de l’umami atteinte.

    Les sakés de Katokichibee Shoten 
    Ci-après, toutes les références de la maison Katokichibee Shoten disponibles sur notre boutique en ligne.

    0 produits

  • Kihara

    Préfecture de Saga

    Les porcelaines de Arita sont principalement connues en Europe sous l’appellation de “Imari”, le nom du petit port d’où ces porcelaines partaient pour l’Europe, exportées par les premiers marchands Néerlandais. Mais c’est bien dans la petite localité de Arita, dans la préfecture de Saga, au Nord de Kyushu, que ces porcelaines sont fabriquées depuis le début du 17ème siècle. Depuis 1616 exactement, un tournant dans l’histoire de ce produit car l’époque marqua la fin du monopole chinois sur l’utilisation du Kaolin pour la production de fines porcelaines.

    Atelier de porcelaine japonaise Kihara

    Le Japon se lança dans la production, exportant jusqu’en 1757. Sous l’ère Edo, le gouvernement régula l’exportation de ces produits, et ceux-ci devenaient moins disponibles pour l’étranger, focalisant davantage la distribution sur le territoire japonais. Au cours du 19ème siècle, les exportations reprirent grâce à porcelaines d'Arita qui furent présentées à  aux salons et expositions internationales, contribuant de nouveau à leur réputation planétaire. De nombreux maisons (Kamamoto) et artistes produisent les porcelaines Arita. Certains d'entre eux sont d'ailleurs reconnus comme "trésor humain vivant" au Japon.

    Les réalisations des ateliers
    Ci-après, toutes les porcelaines de Arita disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Kikusui

    Préfecture de Niigata, Japon

    Fondée en 1881, ce qui en fait une brasserie relativement jeune, Kikusui est toujours dirigée par la même famille sous l'actuel président de la 5e génération. Au fil des ans, Kikusui a enduré de nombreuses épreuves, la faible disponibilité du riz pour le brassage, les pénuries de main-d'œuvre et la baisse des ventes, au cours des années difficiles de l'après-guerre.

    Brasserie de saké japonais de Kikusui, Préfecture de Niigata, Japon

    Mais les plus grands défis restent gravés dans les mémoires, le tremblement de terre de Niigata en 1964, puis les inondations de Kaetsu en 1966 et 1967 où, pendant deux années consécutives, la brasserie a été détruite et emportée. Malgré l'adversité, Kikusui est toujours engagée à produire la meilleure qualité de saké et comme les préférences en matière de boisson changent avec le temps, Kikusui développe sans cesse de nouveaux produits. D'humbles débuts, Kikusui est aujourd’hui un acteur majeur de la production de saké, mais elle est restée fidèle à sa vision de départ, créer un saké pouvant être apprécié par un large public.

    Les sakés de Kikusui
    Ci-après, toutes les références de la maison Kikusui disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Kikusui Shuzo Kochi

    Préfecture de Kochi, Japon

    La distillerie Kikusui est située à Kuroshio, Préfecture de Kochi, sur l’île de Shickoku. Elle est l’une des plus anciennes distilleries de rhum au Japon. Le climat presque semi-tropical y est propice à la culture de la canne à sucre et Kikusui cultive sa propre matière première, gage de qualité car elle contrôle tout le processus de production, de la plantation de la canne jusqu’à la mise en bouteille. 

  • Kitaoka Honten

    Préfecture de Nara

    La brasserie de Kitaoka Honten se situe dans la localité de Yoshino, au Sud de Nara, ville qui fut la première capitale du Japon au 8ème siècle à l’extrémité orientale de la route de la soie. D’un point de vue historique et spirituel, cette zone montagneuse est certainement l’un des endroits les plus riches du pays ; elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour les innombrables temples et lieux de pèlerinage, pour la résidence d’été l’empereur et les sites naturels remarquables dont elle regorge.  

    Brasserie de saké Japonais de Kitaoka Honten, préfecture de Nara, Japon

    La brasserie de Kitaoka Honten démarre 1868, mais s’appuie sur une histoire familiale courant sur sept générations. Une lignée de producteurs de sauce soja, d’huile et de saké qui vit son destin transformé sous l’impulsion de l’un de ses fils, Sojuro. Comprenant l’intérêt qu’il pourrait tirer de son environnement  immédiat, il s’orienta vers la production de boissons à base de fruits et de fleurs. Un pari réussi puisque les produits de Kitaoka sont aujourd’hui reconnus à travers tout le Japon pour la précision avec laquelle ils retranscrivent le parfum des fleurs. 

    Les sakés de Kitaoka Honten
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Kitaoka Honten disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Komasa Jyozo

    Préfecture de Kagoshima, Japon

    Komasa Jyozo a été fondée à Kagoshima en 1883 par Komasa Ichisuke, et est depuis lors spécialisée dans la production de shochu. La distillerie lance son premier gin en 2018, un nouveau défi qui s’appuie sur plus de 130 ans d’histoire et sur la maitrise des techniques de production du shochu traditionnel.  Un gin fabriqué à partir de baies de genièvre, d’épices et d’écorces d’agrumes. 

    Distillerie de shochu de Komasa Shuzo, préfecture de Kagoshima, Japonµ

    Les produits de Komasa Jyozo
    Ci-dessous, les références de la maison Komasa Jyozo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Komatsu Shuzo

    Préfecture de Saga, Japon

    Fondée à la fin de la période Edo, Komatsu Shuzo est située dans la partie nord de la Préfecture de Saga, sur l’île de Kyushu. Au cœur d’un environnement naturel généreux et préservé, cette micro-brasserie travaille toujours aujourd’hui selon des méthodes entièrement artisanales et les volumes qui en sortent sont très limités. Si la qualité de leurs sakés est indéniable et mérite vraiment le détour, c’est un autre de leurs produits qui a également retenu notre attention, leur mirin à boire, qu’elle produit depuis 2012.

    brasserie de saké japonais komatsu shuzo

    Les produits de Komatsu Shuzo
    Ci-dessous, les références de la maison Komatsu Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Kosaka Shuzojo

    Préfecture de Gifu

    Kosaka Shuzojo est situé dans le centre de la ville de Mino et a reçu son permis de brasser du clan Owari-Tokugawa pendant la période Edo. La brasserie fut construite en 1772, une structure imposante, dont le bâtiment principal est reconnu comme un trésor national. Toujours propriété de la famille Kosaka, c’est aujourd'hui la 12ème génération de brasseurs qui exprime un savoir-faire transmis au fil des générations.

    Brasserie de saké japonais de Kosaka Shuzojo

    Une longue histoire pour ces sakés initialement très appréciés de la population locale, avant de s’étendre bien plus largement au pays. L’eau filtrée de la rivière Nagaragawa, l’utilisation de riz de haute qualité, une plaine entourée de montagnes, très froide en hiver, l’environnement est idéal pour la production de saké. Nous sommes heureux de vous présenter Hyakyshun, le saké au cent printemps, promesse de longue vie.

    0 produits

  • Kuroki Honten

    Préfecture de Miyazaki

    Fondée en 1885, Kuroki Honten s'est consacré dès son origine à la production de shochu. Une passion, mais aussi un engagement à protéger et à transmettre la culture du shochu. Kuroki Honten cultive ses propres matières premières qu’elle récolte à la main, elle recycle les déchets causés par la production de shochu en engrais organiques. Des produits réalisés de façon traditionnelle, depuis la sélection des matières premières, la fabrication du koji, la distillation et le vieillissement, la main humaine intervient à chaque étape de production.

    Distillerie de Shochu de Kuroki Honten, Préfecture de Miyazaki, Japon

    Les shochus de Kuroki Honten
    Ci-après, toutes les références de la maison Kuroki Honten disponibles sur notre boutique en ligne.

    0 produits

  • Kyoya Distillery

    Préfecture de Miyazaki, Japon

    La distillerie de Kyoya a été fondée en 1834 à Aburasu, au cœur de la Préfecture de Miyazaki, véritable centre historique de la production de shochu au Japon. Naturellement, Kyoya produit avant tout du shochu, perpétuant ainsi cette longue tradition, mais Kyoya aime aussi les défis.

    Distillerie de Kyoya, producteur de gin japonais à Miyazaki

    Et c’est en mêlant respect des techniques anciennes et méthodes modernes qu’elle élabore ce Yuzu Gin, un gin sur une base de shochu produit selon l’ancienne technique japonaise des multiples fermentations parallèles, couplée à une distillation à basse pression et à moins de 100°C, pour le côté moderne. Yuzu Gin se positionne sans complexe dans la catégorie des spiritueux super premium avec, pour Kyoya, l’intention sous-jacente de présenter au Monde le shochu qui en est la source et exprimer par là-même toute l’âme de Miyazaki.

  • Les Larmes du Levant

    Pelussin, France

    Née de rencontres et d’un voyage au Japon, l’idée de créer en France une Sakagura traditionnelle peut paraître originale. Son implantation aussi ; en plein cœur d’une région bien connue pour son excellence viticole, au milieu des coteaux de Condrieu, Côte-Rôtie et Saint Joseph.

    Brasserie de saké Francais, les larmes du levant, France

    A y regarder de plus près, ce qui aurait pu sembler être un handicap s’est révélé être un formidable atout : le goût de l’excellence mêlé à celui de la tradition, la recherche d’alliances avec les mets afin de magnifier la cuisine que nos deux cultures ont affiné au fil du temps. Au Japon comme en France, la recherche est la même. Voici la brasserie Les Larmes du Levant et ses premières cuvées des sakés français, issus des meilleures variétés de riz sakéifères du Japon, brassé avec l’eau pure du Mont Pilat, puis élevé dans en cuves, avec toute l’attention et l’amour que les brasseurs lui ont donné durant sa maturation.

    Les sakés des Larmes du Levant
    Ci-après, toutes les références de la maison  les Larmes du Levant disponibles sur notre boutique en ligne.


  • Masahiro Shuzo

    Préfecture de Okinawa, Japon

    Masahiro Shuzo, située à l’extrémité sud de l’île principale d'Okinawa, produit depuis 130 ans des Awamoris traditionnels. 

    Distillerie de Masahiro Shuzo, producteur de gin japonais à Okinawa, Japon

    Avec un grand père cuisinier au château de Ryukyu, les droits de produire de l'awamori furent facilement octroyé par les autorités et c'est ainsi que commença l’histoire et une réputation qui se forge sur un style allant véritablement sur la finesse et l’élégance. Ceci est illustré parfaitement le produit phare de Masahiro Shuzo, Uminchu.

    Les gins de Masahiro Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Masahiro Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Masuda Shuzoten

    Préfecture de Iwase, Japon

    Fondée en l'an 26 de l'ère Meiji sous la marque Iwaizumi, la brasserie changera de nom plus tard pour "Masuda Shuzo", nom de son fondateur Masuda Masuizumi. Elle compte parmi les premières Kura à produire des sakés de style Ginjo, il y a plus de 40 ans, à une époque où cette catégorie était aussi peu connue que les méthodes pour les obtenir. La tradition se perpétue aujourd’hui grâce au remarquable travail du Toji actuel, M. Hatakana, 72 ans !

    brasserie de saké Masuda Shuzoten

    Les sakés de Masuda Shuzoten
    Ci-après, toutes les références de la maison Masuda Shuzoten disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Masuda Tokubee

    Préfecture de Kyoto, Japon

    Localisée dans la magnifique région de Fushimi, au Sud de Kyoto, l'une des plus populaires régions de saké au Japon, la brasserie de Masuda Tokubee est bordée par trois grandes rivières. Grace à cet accès à l'eau et le transport par voie fluvial, de nombreuses brasseries se sont installées dans cette localité à partir du 17ème siècle. Masuda Tokubee est sur place depuis 1675 et est la plus ancienne brasserie de Fushimi. Elle a remis au goût du jour le "doburoku", le saké "fait maison", non filtré, non pasteurisé et pétillant ; Masuda Tokubee est pionnière dans l'embouteillage des Nigori, les sakés non-filtrés.

    Les sakés de Masuda Tokubee
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Masuda Tokubee disponibles sur notre boutique en ligne

    0 produits

  • Miyoshino Jozo

    Préfecture de Nara, Japon

    Miyoshino Jozo est une brasserie artisanale située dans la région de Yoshino, Préfecture de Nara, une localité surnommée « Senbonzakura » en référence aux nombreux cerisiers qui couvrent les collines avoisinantes.

    Brasserie de saké japonais de Miyoshino Jozo, Préfecture de Nara, Japon

    A Yoshino, se trouve le temple de Shoryaku-ji, un lieu où pendant la période Muromachi (de 1336 à 1573) un groupe de moines produisaient leur propre saké selon une technique bien particulière appelée « Bodaïmoto ». Pour éviter que le moromi (le riz en fermentation) ne se gâte, les moines avaient trouvé l’astuce de démarrer la fermentation avec de l’eau de source dans laquelle avait trempé une certaine quantité de riz. Il a été démontré plus tard que ce trempage permettait d’augmenter de façon significative la concentration en acide lactique. Or ce composé est indispensable pour prévenir la pousse bactérienne au début de la fermentation. Ainsi, par cette méthode, ils assuraient la bonne santé de leur production.
    Des écrits anciens rapportant les détails de cette méthode ont été découverts par hasard et ont fait l’objet d’études et de mises en pratique. La brasserie de Miyoshino Jozo est l’une des rares au Japon à l’employer pour l’élaboration de ses sakés. Il en résulte des sakés très typés et dotés d’une belle acidité. Chose exceptionnelle, tous leurs sakés sont produits en fûts de bois de sugui, le cèdre japonais.


    Les sakés de Miyoshino Jozo
    Ci-après, toutes les références de la maison Miyoshino Jozo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Nadagiku Shuzo

    Préfecture de Hyogo, Japon

    Nadagiku Shuzo est installée depuis 1910 dans la ville de Himeji, Préfecture de Hyogo, une localité rendue célèbre par son château aux allures d’aigrette blanche, mais aussi, dans le monde du saké, par la qualité exceptionnelle des riz qui y sont produits.

    Brasserie de saké japonais de Nadagiku Shuzo, préfecture de Hyogo, Japon

    Descendante de la « Kawaishi Alcohol Limited », la famille Kawashi se veut à la fois brasseur de saké, restaurateur et centre d’intérêt pour qui souhaite en savoir davantage sur le saké ; plus de 100 000 visiteurs y sont accueillis chaque année. La production est assurée par la Misa Kawaishi, la plus jeune des trois filles du propriétaire actuel et l’une des trois seules femmes au Japon à appartenir à l’école Nambu Toji. Elle est assistée par trois kurabito. Nadagiku Shuzo est passée en quelques décennies d’une production de masse, à une toute petite unité de seulement 200 gokus (soit 36 000 litres/an). Des sakés élaborés uniquement avec du riz local de Hyogo, et un semaïbuaï moyen de 59%, donc un focus presque exclusif sur la catégorie des ginjos.  

    Les sakés de Nadagiku Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Nadagiku Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Nakano BC

    Préfecture de Wakayama, Japon

    Nakano BC se trouve au sud d’Osaka, au cœur de la Préfecture de Wakayama. Elle démarre avec le brassage du soja, mais son champ d’activité est aujourd’hui bien plus large, s’étendant du brassage de saké à la production de différentes boissons alcoolisées telles que l’Umeshu et le shochu. Elle produit également des jus de fruits de prune, une spécialité de la préfecture. Elle est connue pour accueillir de nombreux visiteurs tout au long de l’année qui viennent admirer leur magnifique jardin. Leur saké est soigneusement travaillé à la main par des toji et kurabito hautement qualifiés, qui profitent de l’eau de source provenant de la chaîne de montagnes de Fujishiro.

    Brasserie de saké japonais de Nakano BC, Préfecture de , Japon


    Les sakés de Nakano BC
    Ci-après, toutes les références de la maison Nakano BC disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Nishi Shuzo

    Préfecture de Kagoshima

    Nishi Shuzo est installée depuis plus d'un siècle et demi dans les collines de Kagoshima, à l'extrême Sud de Kyushu, la plus méridionale des quatre îles principales du Japon. Elle produit du shochu à partir de différents ingrédients, mais sa spécialité est le shochu à base de patate douce dont la culture est traditionnelle dans la région.  

    Distillery de shochu de Nishi Shuzo, Préfecture de Kagoshima, Japon

    Nishi Shuzo cultive d’ailleurs elle-même ses patates douces et travaille en étroite relation avec les fermiers locaux dans l’idée d’améliorer la qualité de ses produits. Elle a relevé un formidable défi, celui de produire des shochus raffinés, aux qualités gustatives remarquables, tout en restant sur des méthodes traditionnelles. Nishi Shuzo a été reconnue comme la meilleure distillerie d’Asie à l’IWSC. Leader incontesté sur le marché des shochus, elle n’a de cesse d’innover et d’installer chacun de ses produits au rang de référence en termes de qualité et de succès. 

    Les shochus de Nishishuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison  Nishishuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Ogasawara Rum

    Préfecture de Tokyo, Japon 

    L'archipel d'Ogasawara est situé dans le Pacifique, à environ 1000 km au Sud de de la préfecture de Tokyo à laquelle il appartient juridiquement. Il est composé d'une trentaine d’îles profitant d’un climat semi-tropical et d’un magnifique environnement qui lui vaut d’être reconnu comme zone remarquable par l’UNESCO. 

    Distillerie de Rhum japonais d'Ogasawara, Préfecture de Tokyo, Japon

    Aux alentours de 1830 les pêcheurs d'autres régions du Pacifique commencent à y faire escale et pratiquent le troc avec les habitant de l'île. Ceux-ci découvrent le rhum et peu à peu comprennent qu’ils peuvent mettre a profit leurs conditions climatiques pour se lancer dans la production de canne à sucre. Elle est à présent la ressource principale de l'île, avec la production de fruits. Le Rhum d'Ogasawara naquit vers la fin du 19ème siècle à partir de la distillation d'un produit à base de mélasse. Les habitants l’appelaient « l’awazake » et il est aujourd’hui le plus ancien rhum du Japon.

    Les rhums de Ogasawara
    Ci-après, toutes les références de la maison Ogasawara disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Omoya Shuzo

    Préfecture de Nagasaki

    Située sur l’île d’Iki, au Nord de la Préfecture de Nagasaki, dans la mer du Genkai, entre le japon et la Corée, la brasserie de Omoya Shuzo fut fondée en 1924 par Kakuzo Yokoyama. Elle dispose depuis 2018 d’une unité de production dotée des meilleurs équipements sur lesquels s’appuient une longue tradition et un précieux savoir-faire. Il se dit d’ailleurs que le shochu d’orge est originaire de l’île d’Iki.

    Distillerie de Omoya Shuzo, préfecture de Nagasaki

    Elle propose une étonnante combinaison entre des shochu produits à la main, en utilisant des techniques traditionnelles, et du shochu produit grâce aux techniques de pointe, à l'aide d'équipements ultramodernes.

    Les shochu d'Omoya Shuzo
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Omoya Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Oseki

    Préfecture de Hyogo, Japon 

    La fondation d’Ozeki remonte à 1711 par Osakaya Chobei dans le village d’Imazu. Elle porte alors le nom de « Manryo » avant d’en changer plus d’un siècle plus tard pour « Ozeki ». Totalement détruite par le feu en raison d’un raid aérien au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle repart de pratiquement rien dans un esprit d’innovation qui la mènera à devenir l’un des leaders incontestés du marché. Elle s’illustre par exemple en parrainant les tournois de Sumo, en lançant la première « One Cup » pour les Jeux olympiques de Tokyo. Depuis 1979, Ozeki produit également aux Etats-Unis pour satisfaire la demande locale.

    Brasserie de saké japonais Oseki

    Les sakés de Oseki
    Ci-après, toutes les références de la maison Oseki disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Raïfuku Shuzo

    Préfecture de Ibaraki, Japon

    Installée depuis plus de 3 siècles au sein de la préfecture d'Ibaraki au Nord de Tokyo, la brasserie de Raïfuku profite d'un magnifique environnement et d'une eau très pure venue de la montagne de Tsukuba. La spécialité consiste à développer et utiliser des levures issues de fleurs, les "Hanakobo" (hana pour fleur et kobo pour levures). Ainsi, à partir de différentes fleurs, elle produit une gamme de levures très variées qui vont permettre l'élaboration de sakés aux caractéristiques gustatives uniques.


    Brasserie de saké japonais de Rïfuku Shuzo, Préfecture de Ibaraki, Japon


    Les sakés de Raïfuku Shuzo
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Raïfuku Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Sakemochida Honten

    Préfecture de Shimane, Japon

    Sakemochida Honten est une petite brasserie familiale qui produit du saké traditionnel depuis plus de 140 ans à Izumo, dans la préfecture de Shimane. Depuis l'Antiquité, Izumo est profondément impliqué dans la fabrication de saké et cette localité est considérée par beaucoup comme le berceau du Nihonshu. Une légende raconte que tous les Dieux, et il y en a huit millions dans le shintoïsme, ont coûtume de se rassembler au sanctuaire de Izumo Matsuo pour un festin qui dure 180 jours. Octobre est d’ailleurs surnommé le "mois d'absence des dieux", La rue où se trouve la Sakemochida Honten s'appelle "Kitano Kaido", un quartier classique où l'on peut toujours admirer les anciennes constructions de bois, à visiter absolument.

    entrée de la brasserie de saké de Sakemochida Honten à Shimane

    Les sakés de Sakemochida Honten
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Sakemochida Honten disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Sakimoto Shuzo

    Préfecture d'Okinawa, Japon

    La distillerie de Sakimoto Shuzo se trouve sur la petite île de Yonaguni, certainement le lieu le plus éloigné des îles principales japonaises. Elle se situe en effet à 2 000 km au Sud-Ouest de Tokyo, et à seulement 100 km de Taïwan. Par le passé, Yonaguni était, avec les îles alentours, partie intégrante du Royaume du Ryukyu, un micro-archipel qui faisait la jonction entre le Japon et le continent chinois, une zone alors commercialement très active. Le producteur, M Sakimoto, est l'un des 1300 habitants de ce bout de terre de 26 km², et l’un des trois derniers distillateurs de l’île. Depuis 1927, Sakimoto Shuzo produit de remarquables awomori en suivant un processus de production ancestral qui utilise notamment des alambics uniques à l’île, avec un travail en chauffe directe. Il est également l’un des derniers producteurs de Hanazake, une version très spéciale de l'awamori, une boisson à 60% utilisée lors de cérémonies funéraires et dont la production est autorisée sur place à titre dérogatoire.

    Distillery d'awamori de Sakimoto Shuzo, Préfecture d'Okinawa, Japon

    Les awamoris de Sakimoto Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Sakimoto Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Sakurao Distillery

    Préfecture de Hiroshima, Japon

    A l’origine de ce projet très original se trouve la Chugoku Jozo, une distillerie de shochu, tout ce qu'il y a de plus traditionne, dans la région d'Hiroshima. dans la ville de Sakurao à Hatsukaichi plus précisément. C’est dans l’idée de s’inscrire dans la production de distillés de traditions occidentales qu’a été créée, en 2018, cette toute nouvelle distillerie artisanale. Une unité nouvelle, mais qui a la chance de s’appuyer sur une histoire centenaire d’expertise et de maîtrise des techniques de distillation. De quoi faire de très belles choses.



    Les produits de Sakurao Distillery
    Ci-dessous, les références de la maison Sakurao Distillery disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Sasaichi Shuzo

    Préfecture de Yamanashi, Japon

    La brasserie de Sasaichi Shuzo est installée à Otsuki-shi, au cœur de la préfecture de Yamanashi. Elle fut fondée en 1661 sous le nom de Hanadaya, puis renommée Sasaichi Shuzo en 1919. Comme la plupart des Kura, elle s'est modernisée très rapidement au cours du XXe siècle grâce à l'intégration de nombreux équipements destinés à faciliter le processus d'élaboration du saké, pour tendre irrémédiablement vers une production de masse. 

    brasserie de saké japonais de Sasaichi shuzo, préfecture de yamanashi

    Mais, très récemment, en 2013, et sous l’impulsion de la jeune génération, elle décide d’écarter tout ces équipements pour s’engager dans une voie de production plus qualitative et plus humaine. La transition se fait grâce à la mise en place d'équipements destinés, non pas à automatiser la production, mais à soigner la préparation des ingrédients (exemple parmi d'autres, l'utilisation de la dernière génération de machines à laver le riz, capable de produire de la « vapeur sèche »). L'accent artisanal est porté sur la préparation du koji, et sur chaque étape de l’élaboration du saké qui sont faites manuellement.

    Sur les ingrédients, Sasaichi Shuzo n'est pas en restes. Elle utilise une eau souterraine provenant du mont Fuji ; la brasserie dispose d'une source propre, in situ, appelée Gozensui. De la même façon, les souches de riz sont ultra-qualitatives avec l'utilisation de Yamadanishiki, Omachi et Yumesansui cultivés localement;

    Le retour à un mode de production artisanal fut une vraie surprise et est en passe de devenir l'un des plus beaux succès dans le monde du saké. Personne n'imaginait un tel retour sur la qualité, mais c'était sans compter sur le talent du jeune Toji Masakazu Ito, formé dans les plus grandes kuras du pays et très impliqué dans sa mission.

    Dan signifie "début", comme une résurrection pour cette brasserie. Les sakés Dans'inscrivent dans une démarche fort intéressante car lors de la création de nouveaux produits, le toji pense avant tout aux associations avec la nourriture ! Ainsi, tous les sakés de Sasaichi Shuzo sont portés davantage sur une typicité que sur une expressivité trop marquée, les accents fruités étant très raisonnables. Bref, les qualités idéales pour accompagner agréablement un repas.

    Les sakés de Sasaichi Shuzo 
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Sasaichi Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Setou Shouzo

    Préfecture de Saga, Japon

    La brasserie Setou Shuzo fut fondée sous le nom Maruhei Masamune en 1789 par Tajibei Setou. Il installa sa fabrique à Shiotacho, dans la Préfecture de Saga. C’est à partir de 1920 que l’un de leur saké devint ultra connu dans la région, le saké Azumacho, dont le nom fut donné par le Premier Ministre Japonais de l’époque lui-même, M Takashi Hara ! En 1929, Azumacho devient fournisseur saké officiel la Maison Impériale de l’Empereur Showa. 

    Brasserie de saké japonais de Setou Shuzo, préfecture de Saga, Japon

    Les sakés de Setou Shuzo sont ultra-soignés et surtout très riches, avec un Kasubuaï, le pourcentage de Kasu restant après filtration, vraiment élevé. Un argument que la brasserie de manque pas de mettre en avant. 

    Les sakés de Setou Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Setou Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Shiragiku Shuzo

    Préfecture de Ibaraki

    La brasserie de de Shiragiku Shuzo est située sur la Préfecture d'Ibaraki, dans la grande plaine du Kanto où la culture du riz est installée depuis des siècles. Monsieur Takahashi, le toji en charge de la production, est un vrai personnage car il est exerce son métier depuis les années 50, Il commença à produire ses premiers sakés à l'âge de 17 ans. Il dispose d'une expérience immense dans le domaine car il est issu d'une école stricte, la Nambutoji. Venant d'une époque où toutes les étapes étaient encore manuelles, il a su mettre son compte la modernisation du processus de production en respectant au maximum ce qu'il avait appris des méthodes traditionnelles. De ce fait, les sakés de Shiragiku ont une forte empreinte régionale car la brasserie a toujours eu la volonté de soigner les attentes de leurs clients locaux, mais la qualité étant également au rendez-vous, leurs produits sont à présent diffusés dans tout le Japon. 

    Brasserie de saké de Shiragiku Shuzo, Préfecture de Ibaraki, Japon

    Les sakés de Shiragiku Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Shiragiku Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

    0 produits

  • Shotoku Glass

    Préfecture de Tokyo

    L'atelier Shotoku est établi au cœur de Tokyo, dans le quartier de Sumida, près de Asakusa, un quartier traditionnel, où de nombreuses petites fabriques familiales sont installées depuis la période Edo. Fondé en 1922, l'atelier de Shotoku avait pour objet premier de fabriquer des ampoules électriques soufflées à la main, une technique, presque un art, maîtrisé ici à la perfection. Mais au fil du temps, avec l'industrialisation des procédés, il fallut rapidement trouver une voie de reconversion et ce fut dans le verre de service que la société s’orienta. Ainsi, au cours du 20ème siècle, la maison Shotuku produisit des dizaines de milliers de verres d’une finesse et d’une élégance telle qu’ils s’imposèrent peu à peu comme de véritables références. Ils entrèrent dans les plus grands restaurants de Tokyo, puis du Japon, pour le service du saké, en lieu et place des traditionnels chokos ou sakazuki. 

    fabrication des verres à saké Shotoku Glass, Préfecture de Tokyo

    Les créations 
    La série Usuhari commence à être développée en 1989. Toujours très actuelle, elle correspond au nec plus ultra pour la dégustation de sakés haut de gamme, Ginjo et Daïginjo. Sa forme a été étudiée avec le plus grand soin, les courbes et la pointe en son fond ont été pensées pour faire du de la dégustation du saké une expérience hors du commun.

    (Chaque verre ou ensemble est livré dans une boite en bois)

  • Shuho Shuzojo

    Préfecture de Yamagata, Japon

    La brasserie de Shuho Shuzojo est installée au cœur de la Préfecture de Yamagata, au Nord de Honshu, une région montagneuse, froide et très enneigée l’hiver, les conditions idéales pour la production de saké. Cette localité porte d’ailleurs le surnom de « Ginjo Okoku », l’empire des Ginjo, car la variété des sakés Ginjo produits sur place est largement supérieure à tout ce que l’on peut trouver ailleurs au Japon. 


    Brasserie de saké de Shuho Shuzojo, Préfecture de Yamagata, Japon

    A Yamagata, chaque brasserie possède son propre style, une diversité incroyable qui a une double origine - d’une part, la géographie du lieu : chaque versant de montagne ou colline sur lesquelles sont installées les brasseries possède son propre microclimat et sa propre eau de source - d’autre part, le facteur humain : les Tojis de Yamagata sont très indépendants car ils n’ont pas de lien direct avec les guildes classiques des Préfectures voisines. Les Kurabitos sont quant à eux, pour leur immense majorité, natifs de Yamagata. De quoi forger une forte identité aux sakés de la région !

    Shuho Shuzojo fut fondée en Meiji 23 (1890), aux pieds de la fameuse chaîne de montagne du Zaô, au Nord Est de la Préfecture. Cette brasserie familiale produit presque exclusivement des sakés de classe Ginjo, avec une moyenne de semaïbuaï de 46% sur l’ensemble de ses cuvées, un chiffre exceptionnellement élevé. Très à cheval sur le respect des techniques traditionnelles et sur la qualité des produits, elle est l’étoile montante de la Préfecture grâce aux talents de la nouvelle génération.

    Les sakés de Shuho Shuzojo
    Ci-après, toutes les références de la maison Shuho Shuzojo disponibles sur notre boutique en ligne

  • Sogen

    Préfecture de Ishikawa, Japon

    La brasserie de Sogen est installée à la pointe septentrionale de la péninsule du Noto, au nord de la Préfecture d’Ishikawa, sur la côte Ouest du Japon. Fondée en 1768, elle est la plus ancienne brasserie de la région. Sogen Shuzo serait le lieu d’origine de la guilde des Noto Toji, l’un des quatre courants de production majeurs du pays, réputé pour être à l’origine de sakés au style puissant et aux saveurs exubérantes. 

    Brasserie de Sogen, préfecture de Ishikawa, Japon

    La production y est assurée par Yukio Sakaguchi, une sommité dans le monde des toji, reconnu dans tout le pays comme un véritable « maître du saké ». Sa personnalité, son expertise et les nombreuses reconnaissances qu’il a accumulées au fil des ans font de lui une fierté pour la région. Il continue de faire vivre le Noto Ryu avec la plus belle énergie, en direction des jeunes Tojis, mais aussi en y apportant au quotidien ses propres variations de style. 

    Les sakés de Sogen
    Ci-après, toutes les références de la maison Sogen disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Suehiro Jozo

    Préfecture de Fukushima

    Suehiro Shuzo fut fondée en 1850 à Aizu, aux pieds du Mont Bandaï, à l’Ouest de la Préfecture de Fukushima. La brasserie prit énormément d’importance durant l’ère Meiji, au point de devenir le fournisseur officiel de sa Majesté l’Empereur du Japon. Mais un autre élément marquant de l’époque va définitivement l’inscrire comme une référence dans le monde du saké.



     Aux début de l’ère Taisho, dans les années 1910, Kinichiro Kagi, un éminent chercheur de l’institut d’étude des processus de fermentation, séjourna à la brasserie dans l’idée de développer une nouvelle méthode de production. Pour la première fois, le « Kagi Shiki » fut utilisé, une technique qui pose les fondements de la méthode Yamahaï. C’est la fin du travail harassant de bâtonnage pratiqué jusqu’alors, et surtout l’invention de la méthode Yamahaï (abrégé pour yama orishi haïshi = la fin du bâtonnage), une révolution pour les brasseurs. Les conditions de fermentations sont telles qu’elles permettent à la concentration d’acide lactique d’augmenter naturellement, sans avoir recours aux mouvements mécaniques. Cent ans plus tard, la septième génération de producteurs continue de perpétuer ce savoir-faire à travers des sakés Yamahaï de qualité remarquable.


    Les sakés de Suheiro Jozo
    Ci-après, toutes les références de la maison Suheiro Jozo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Takara Shuzo

    0 produits

  • Takasago Shuzo

    Préfecture de Hokkaido, Japon

    Fondée en 1899 sous le nom de Kojimayama, Takasago Shuzo se modernise assez vite puisque dès 1929 la construction de la nouvelle fabrique fait sensation. Elle est en béton armé, à l’époque où toutes les autres étaient en bois. C’est toujours ce bâtiment qui utilisé aujourd’hui. Elle utilise pour la production un riz local, cultivé uniquement à hokkaido. L’eau provient de la chaîne de montagnes Daisetsuyama entourant la ville d’Asahikawa.

    brasserie de saké japonais de Takasago Shuzo

    Les sakés de Takasago Shuzo
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Takasago Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Takeuchi Shuzo

    Préfecture de Shiga, Japon

    C'est dans la Préfecture de Shiga, à l'intérieur des terres qu'est installée la brasserie de Takeuchi Shuzo. Cette région que l'on appelait Omi est entourée de montagne et bordée par le lac Biwako. Elle a connue une très importante activité commerciale car elle se trouve à un point clé de la voie fluviale entre Kyoto, l'ancienne capitale, et Osaka, la ville des affaires. De tous temps, les voyageurs s'y sont arrêté pour escale et y ont, bien entendu, consommer du saké, contribuant à la réputation de la région. Du riz de bonne qualité, un eau de source très pure et un climat idéal pour la production de saké ont fait le reste. Takeuchi Shuzo est une unité de très petite taille, dirigée par la 7ème génération de propriétaires. Depuis 140 ans, elle tire le meilleur profit de cet environnement idéal pour élaborer des Daïginjo d'excellente qualité dont nous avons ici deux représentants. 

    Brasserie de saké japonais de Takeuchi Shuzo, Préfecture de Shiga, Japon

    Les sakés de Takeuchi Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Takeuchi Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Tatsuuma Honke

    Préfecture de Nada, Japon

    La brasserie de Tatsuma Honke démarre en 1662 dans la région de Nada, proche de la ville de Kobe. Avec l’installation de nombreuses brasseries, la période faste pour cette région qui devient rapidement l’une des plus importantes zones de production de saké. Sous l’ère Edo (17-19ème siècle), la brasserie familiale connut son âge d’or, devenant très populaire grâce au succès de différentes de leurs cuvées. 

    Brasserie de saké japonais Tatsuuma Honke, Préfecture de Nada, Japon

    Mais la croissance n’a pas toujours été linéaire pour Tatsuuma Honke et la brasserie a dû surmonter de grandes difficultés au cours de son histoire avec, par deux fois, la destruction de l’outil de production, pendant la Seconde Guerre mondiale et après le séisme de Kobe en 1995. Faisant contre mauvaise fortune, bon cœur, ces évènements défavorables furent l’occasion de se moderniser profondément. Mais passer subitement de méthodes traditionnelles à des techniques modernes n’est pas sans risque et c’est avec beaucoup d’ingéniosité que Tatsuuma Honke a su se réinventer en conservant entière leur essence de brasserie familiale ancrée dans la tradition et attachée à la qualité.

    Les sakés de Tatsuuma Honke
    Ci-après, toutes les références de la maison Tatsuuma Honke disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Tentaka Shuzo

    Préfecture de Tochigi

    La brasserie de Tentaka est installée au cœur de la préfecture de Tochigi, dans la ville d'Otawara. Une région où la nature est riche et le climat agréable, ensoleillé, avec des températures douces l'été et fraîches l’hiver. Les alentours, entre la rivière Nakagawa et fleuve Tokugawa, sont fertiles. La riziculture y est pratiquée depuis toujours. L’eau eau est abondante et pure, disponible depuis la source Nasudake, dans la partie septentrionale de la Préfecture. Les conditions pour produire un saké de qualité sont donc largement réunies et la brasserie de Tentaka les met à profit dans une démarche de production plutôt originale. 

    Brasserie de saké japonais Tentaka Shuzo, Préfecture de Tochigi, Japon

    Au sein de cet environnement idéal, elle combine une approche très stricte sur la qualité de la matière première par l’utilisation de riz cultivé de manière biologique, avec une forte volonté de promouvoir l’automatisation et l’informatisation de ses processus de production en introduisant au sein de la brasserie les équipements les plus en pointe en la matière. C’est une nécessité au Japon où la population active a tendance à se réduire, mais aussi une volonté de la part de Tentaka qui veut permettre à ses employés de travailler en toute sécurité, tout en maintenant la qualité à un niveau élevé. Chose rare à l’heure actuelle, la brasserie produit son propre riz concourant à mêler tradition et modernité.

    Les sakés de Tentaka Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Tentaka Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne

  • Tonoike

    Préfecture de Tochigi, Japon

    Tonoike Shuzoten fût créée par une famille issue d’un groupe de travailleurs venant de la lointaine localité de Shiga, les “Oomi Shonin”. Leur apparition remonte à 1590, date à laquelle Hideyoshi Toyotomi envoie un Daïmyo du nom de Ujisato Gamo depuis Oomi, vers Fukushima. Il est accompagné de nombreux artistes, hommes de sciences, les shokunin, et de marchands. La mission qui leur est confiée par Hideyoshi Toyotomi est de rendre l’Ouest du Japon plus actif en créant des liens commerciaux avec l’Est. Au fil du temps, certains des membres de ce groupe vont établir demeure à Tochigi et commencer à fabriquer du saké. C’est ainsi qu’un nouveau style voit le jour dans la région, basé sur les techniques propres aux savants d’Oomi et entouré de secrets que seuls les marchands connaissent. La famille Tonoike, issue de ce groupe des Oomi Shonin, fonde la kura originelle de Tonoike Sogoro Shoten. Mais Itsugoro Tonoike l’a dirigée seulement dans sa jeunesse, avec son frère, car il décide en 1937 de s’installer dans la ville voisine de Mashikoe pour brasser seul, au sein de sa propre unité, Tonoike Shuzoten.

    brasserie de saké japonais Tonoike shuzo, Préfecture de Tochigi

    Les sakés de Tonoike Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Tonoike Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Toshimori Shuzo

    Préfecture de Okayama, Japon

    Fondé en 1868, Toshimori Shuzo est situé dans la ville d'Akaiwa, dans la préfecture d'Okayama, région du Chugoku. La brasserie est bien entendue spécialisée dans le travail du riz Omachi qui, dans le monde du saké, est l’emblème de la Préfecture d’Okayama (95% du Omachi japonais étant cultivé dans la localité). Mais c’est une souche ancienne de Omachi qui est utilisée, originaire de la localité de Karube, une sous-espèce très prisée qui a été redécouverte par Toshimori Shuzo après avoir complètement disparu dans les années trente. Un long et fastidieux travail initié dès 1960, sans utiliser de pesticides ni d'engrais chimiques, qui mène aujourd'hui à l’utilisation de ce riz particulier qu’est le Akaïwa Omachi.
    Ce riz presque primitif est brassé selon une méthode qui ne l’est pas moins et qui passe par l’utilisation de larges jarres de terre cuite appelées « kame » ou « bizenyaki oomika ». Cette technique n’est plus utilisée depuis le 15ème siècle, et seule la brasserie Toshimori Shuzo la fait revivre dans l’idée de produire des sakés au style unique.

    Brasserie de saké japonais Toshimori Shuzo à Okayama

    Les sakés de Toshimori Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Toshimori Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne

  • Tsuchida Shuzo

    Préfecture de Gunma

    Tsuchida Shuzo fut fondée en 1907 dans la ville de Numata, Préfecture de Gunma, avant de déménager dans le village voisin de Kawaba car l’eau de source y était d’excellente qualité. Elle attira l’attention des habitants de la localité, mais aussi des visiteurs venus de Tokyo car Gunma regorge de sources chaudes facilement accessibles depuis la capitale. Leur volume de production atteignait alors 3 000 gokus, pour un saké relativement ordinaire, même si certaines cuvées étaient régulièrement récompensées dans les concours.  

    Brasserie de saké de Tsuchifa Shuzo, Préfecture de Gunma, Japon


    La brasserie prit un tournant décisif très récemment, sous l’impulsion de Yuji Tsuchida, l’un des descendants de cette lignée de brasseurs. Alors qu’il travaillait pour une célèbre firme japonaise de jeux vidéo, Yuji Tsuchida commença à se passionner pour l’univers des micro-organismes et fut rapidement convaincu qu’il devait reprendre l’activité familiale. Il fut aidé dans cette entreprise par Genki Hoshino, un jeune kurabito de seulement 21 ans. Devant le constat du vieillissement et la diminution de la population locale, il réalisa qu’un changement radical était indispensable pour que leurs sakés relèvent les défis du XXIème siècle. Une décision importante fut prise, celle de basculer l’ensemble de la production vers la méthode Yamahaï. A cela s’ajoute de nombreuses nuances techniques très audacieuses, notamment l’utilisation de koji forts, la préparation d’un starter de fermentation en méthode Bodaïmoto, sans acide lactique, une méthode datant de l'époque de Muromachi, l’utilisation de riz à faible taux de polissage et l’emploi de levures sauvage provenant de l'atmosphère de la brasserie. Les fermentations se déroulent dans un environnement riche de 140 sortes de bactéries et d’une puissante levure. Au final, le style de Tsuchida Shuzo s’affirme sur des sakés sophistiqués, porteurs d’une acidité et d’un umami marqués, des sakés qui font magnifiquement le lien entre l’époque des techniques anciennes et celle des nouvelles technologies. 

    Les sakés de Tshuchida Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Tsuchida Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Yamanashi Meijo

    Préfecture de Yamanashi

    La brasserie de Yamanashi Meijo est située aux pieds des Alpes japonaises, au Nord de la préfecture de Yamanashi, sur l’île de Honshu. Elle fut fondée en 1750 par le descendant d’une longue lignée de brasseurs qui étaient initialement installés dans la région de Nagano. Monsieur Kitahara, alors représentant de la septième génération de cette famille, découvrit, au cœur de la localité du Hakushu, une eau de qualité exceptionnelle. Il décida de s’installer sur place pour fonder sa propre brasserie. Cette eau si pure provient de la fonte des neiges du Mont Kaï Komagatake, dont le sommet culmine à plus de 2900m d'altitude. Elle alimente les sources de la région après avoir été lentement filtrée à travers la roche granitique, se chargeant ainsi de minéraux essentiels à la production de saké.

    Brasserie de saké Japonais Yamanashi Meijo, Préfecture de Yamanashi, Japon

    La reconnaissance fut rapide et la bonne réputation de Yamanashi Meijo dépassa les limites de la localité au point de devenir un endroit de visite pour l’Empereur Meiji qui y séjourna au gré de ses visites officielles. Depuis cette époque, la majestueuse demeure familiale est élevée au rang de haut lieu d’intérêt historique au Japon. Aujourd’hui, l’élaboration du saké est toujours une affaire de famille et la 12ème génération soigne les détails, pratiquant notamment des fermentations longues, à basse température, dans le but de conserver la signature des sakés de Yamanashi Meijo : des sakés à la fois délicats et riches, dans lesquels on retrouve intacte la remarquable qualité de l’eau de source.

    Les sakés de Yamanashi Meijo
    Ci-après, toutes les références de la maison Yamanashi Meijo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Yano Shuzo

    Préfecture de Saga, Japon

    Plus de 200 ans d'histoire et de tradition écoulés au sein de Yano Shuzo et voici la jeune 8ème génération. Elle perpétue un travail remarquable basé sur la recherche de saveurs innovantes et l'amélioration continue de la qualité du saké. Un défi relevé chaque année par la création de produits tel que Kuragokoro Junmaï Ginjo et Tokubetsu Junmaï.  

    Brasserie de saké japonais Yano Shuzo, Préfecture de Saga, Japon

    Les sakés de Yano Shuzo
    Ci-dessous, toutes les références de la maison Yano Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

  • Yoshida Shuzo

    Préfecture de Ishikawa, Japon

    Faisant face à la mer du Japon, la préfecture de Ishikawa est une région rizicole qui dispose d'une eau de très bonne qualité et d'un climat très rigoureux avec beaucoup de neige l'hiver. L'agriculture est très importante et historiquement, les cultivateurs de riz l'été se transformaient volontiers brasseurs de saké l'hiver. Située dans le petit village de Yamajima, connu à travers tout le Japon pour la qualité de son saké, la brasserie de Yoshida Shuzo présente une caractéristique très intéressante et rare : deux toji (équivalent des maitres de chai) y travaillent à plein temps. L'un est âge et l'autre plus jeune. Ils 'inspirent mutuellement pour développer des produits toujours plus qualitatifs.

    Brasserie de saké japonais de Yoshida Shuzo, Préfecture de Ishikawa, Japon

    Les sakés de Yoshida Shuzo
    Ci-après, toutes les références de la maison Yoshida Shuzo disponibles sur notre boutique en ligne.

    0 produits

Montrant1 - 68 68 articles