Nous souhaitions aujourd'hui vous présenter deux nouveautés, deux namazakes super frais qui nous ont transportés directement au cœur des brasseries au moment de leur dégustation. Ceux qui d’entre vous ont eu la chance de visiter une kura ont certainement ce parfum fruité et enveloppant gravé à tout jamais au fin fond de leur cortex piriforme*. Cette odeur délicate, on la retrouve avec plaisir chez soi, à chaque fois qu’une bouteille est ouverte, mais rien n’est plus puissant qu’un namazake pour déclencher cette réminiscence.
(*le cortex piriforme est la partie du cerveau en grande partie responsable de la mémoire olfactive – hé oui, on peut aussi apprendre des choses essentielles ici !)

A PROPOS DU NAMAZAKE
Le namazake est un saké qui n’a pas été pasteurisé en fin de production. Nous avions évoqué ce sujet dans une précédente communication en définissant ces quelques termes :

- Hi-ire : pasteurisation du saké proprement dite
- Ja-kan : saké pasteurisé par transfert d’une cuve à l’autre à travers un tube chauffé
- Bin-Kan : saké pasteurisé en bouteille
- Namazake : saké non-pasteurisé
- Namachozo : saké élevé en cuve, sans pasteurisation, puis pasteurisé avant mise en bouteille
- Namazume : saké pasteurisé avant l’élevage en cuve, puis pasteurisé juste avant mise en bouteille
- Hiya-oroshi : un saké namazume qui est proposé de façon saisonnière, notamment en automne.

LES SAKES
Avec Amabuki Ichigo Kobo Nama et Shichiken Namanama, nous parlons bien ici de sakés non pasteurisés, de purs namazakes. L’occasion également de vous informer de la façon dont sont transportés et stockés nos produits : tous nos sakés sont importés depuis le Japon en container réfrigérés à 8°C puis sont stockés toujours à 8°C jusqu’à leur expédition. Le temps d’acheminement par colis étant court, vous pourrez les consommer ultra-frais.


Bouteilles de saké japonais non pasteurisé namazake


1. AMABUKI ICHIGO KOBO NAMA 

Il est produit par Amabuki Shuzo, brasserie de Kyushu qui a fait sa réputation autour de l’extraction de levures depuis son environnement naturel direct, en l’occurrence depuis les fleurs. Dans le cas de Ichigo Kobo Nama, c’est à partir de fleurs de fraisiers que la levure a été isolée (Ichigo = fraise, Kobo = levure). Bien entendu, il ne faut pas attendre un lien direct entre cette levure et l’apparition soudaine d’arômes de fraise dans le saké, mais c’est pourtant ce qu’Amabuki Shuzo s’est attachée à faire, et de façon plutôt réussie.

A la dégustation, c’est bien un namazake, le nez est super vif, frais, fruité, marqué par les fruits rouges, la fraise, les agrumes et la poudre de riz. En bouche l’attaque est troublante, car elle est vive tout en étant souple et suave. Elle enveloppe rapidement et généreusement le palais. Elle évolue ensuite sur davantage de puissance vers les fruits comme l’abricot et la pomme. Une grande amplitude et des sensations de rondeur et d'onctuosité. Mais il est aussi vif et frais, sur les épices. La finale est longue et tendue, sur une belle amertume, ce qui ajoute à la sensation de fraîcheur et de pureté.
39€ - 72cl - alc. 16.5% vol.


bouteille de saké japonais et sashimi

L’accord met-saké : nous l’avons dégusté en association à un sashimi de bar mariné avec un ponzu maison, customisé à la grenade (sauce soja, vinaigre de riz, jus de yuzu, jus de grenade fraiche). Mais Ichigo Kobo Nama, c’est également du pur plaisir dégusté frais, seul en apéritif.

2. SHICHIKEN NAMANAMA
Avec Shichiken Namanama, c’est vraiment la fraicheur et pureté de l’eau de source que l’on retrouve en plein. Vous savez certainement que Yamanashi Meijo est installée dans le village de Hakushu, aux pieds des Alpes japonaises du sud, une région ultra-réputée pour la qualité de son eau au point qu’un grand nom du whisky comme Suntory s’y est installé.

A la dégustation, c’est autour de cette sensation de grande pureté que s’articule Namanama. On trouve un nez ponctué par les fruits, la pomme et les fruits tropicaux auxquels se mêlent agréablement des notes lactiques (on est sur un Junmaï). En bouche, c’est beaucoup de fraîcheur, il est juteux mais reste rond et crémeux. La finale se fait vive, on termine sur une belle acidité, de l’amertume. Elle est claire, souple et légère.
36€ - 72cl - alc. 16% vol.


Dégustation saké japonais et fromage frais

L’accord met-saké : nous l’avons goûté seul puis simplement accompagné de toast de fromage frais, un accord simple mais réussi, un bel équilibre entre fraîcheur et onctuosité. On peut l’imaginer volontiers sur des préparations crues et fraîches comme des sashimi ou un carpaccio, ou sur des préparations plus marquées sur l’umami comme un bouillon de poisson.

LA LISTE DE NOS NAMAZAKES
A retrouver dans la section « sakés Nigori – Nama – Happo » :

Raifuku Nama Genshu - Sugata Nama Genshu - Tsukino Katsura – Kikka - Fukuzake Nigori Nama - Kinokuniya Namacho - Stella Muroka Nama