Nous poursuivons notre quête des apparitions du saké dans la pop culture japonaise. Après l'épisode des mangas, elle nous emmène aujourd’hui dans l’univers incontournable des jeux vidéo. Le saké y est en effet régulièrement représenté et utilisé pour plonger le gamer dans une ambiance traditionnelle, sur fond d’aventure et de passion. Voyons cela à travers quelques exemples.

Yuna, personnage secondaire du jeu Ghost of Tsushima, boit du saké dans un hyotan
Yuna, personnage secondaire du jeu Ghost of Tsushima, boit du saké dans un hyotan, récipient prévu pour contenir le précieux liquide. (Ghost of Tsushima, PS4).

Quelques points de repères pour néophytes : si vous ne faites pas partie des 71% des français qui jouent, au moins occasionnellement, sachez que la grande majorité des jeux abordés dans cet article sont des jeux action-aventure et des RPG (Role Playing Game). Dans un RPG, le joueur incarne un personnage qui suit une trame narrative entrecoupée par des séquences plus actives dites de “gameplay”. Ce genre de jeux est très représenté, car il permet d'inclure diversité et éléments de folklore, ce qui plaît beaucoup au Japon. Les jeux d'action-aventure ont quant à eux beaucoup emprunté aux codes des RPG avec lesquels ils se confondent parfois.

GHOST OF TSUSHIMA

Lorsque l’on pense "culture japonaise traditionnelle" et "art vidéoludique", le premier jeux vidéo récent qui vient à l'esprit n'est, étrangement, pas japonais ! “Ghost of Tsushima", une exclusivité de la Playstation4 sorti en 2020 et développée par le studio américain Sucker Punch, représente assez fidèlement l’atmosphère du Japon du 13ème siècle. Le pays subit alors les incursions mongoles et le joueur se plonge au cœur du folklore et us de l’époque en incarnant le samouraï Jin Sakaï, héros de l’épopée. Sakaï a pour compagnon de route Yuna que l’on voit boire du saké dans plusieurs séquences, directement depuis sa calebasse, ou hyotan en japonais.

Le saké est déjà très ancré dans la vie japonaise à cette époque, un moment intense en termes d’innovations dans les techniques de production. Les temples et sanctuaires rivalisent d'imagination, le polissage du riz est amélioré, la fermentation se fait pendant l'hiver pour plus de stabilité, on filtre la lie, etc...

quête secondaire dans ghost of Tsushima à la brasserie de saké de Kii
Présentation de la quête secondaire à la brasserie de saké de Kii.

La qualité du saké a largement profité de ces efforts, ce que ne manquent pas de remarquer les envahisseurs mongols dans le jeu : lors d'une quête secondaire à la brasserie de Kii, ils dérobent les tonneaux pour boire tout le saké. "Ils ont tout de même bon goût" se plaint le protagoniste, pas vraiment heureux de n'avoir que du thé à sa disposition. Il ajoute que le saké de Kii est la fierté de Tsushima (surtout si l’on compare à "la pisse de cheval qu’ils boivent", surenchérit la maîtresse de maison). Un combat plus tard, la vengeance est consommée et Sakaï est invité à rester pour boire tout le saké qu’il voudra.

Sakaï est invité à rester pour boire tout le saké
Sakaï est invité à rester pour boire tout le saké qu’il voudra après avoir corrigé les Mongols. (Ghost of Tsushima, PS4)

Pour la petite histoire : l’excellent travail des développeurs pour rendre le jeu aussi réaliste que possible dans sa représentation du Japon a été remarqué et récompensé au point que Nate Fox et Jason Connell, respectivement réalisateur et directeur créatif, ont été nommés ambassadeurs de la région par le maire de Tsushima. Ghost of Tsushima a par ailleurs aidé à sauver un temple endommagé grâce au succès d’une campagne de crowdfunding lancée par le prêtre local et largement relayée par la fans du jeu.

TALES OF BERSERIA
Dans "Tales of Berseria", un opus multiplateforme édité par Bandai Namco et sorti en 2017, on suit un groupe d'aventuriers ayant chacun un but différent, mais qui se rencontrent dans des objectifs croisés.

Tales of Beresia : les deux frères partagent une dernière coupe de saké
Les deux frères que tout sépare se réunissent pour partager une dernière coupe. (Tales of Berseria, ps3-ps4-pc)

Le saké y apparaît dans sa dimension solennelle au cours d’une séquence durant laquelle l’un des protagonistes, Rokurou, se prépare à affronter son frère, Shigure. Avant ce combat fratricide, ils partagent une coupe de saké et Rokurou ne bronche pas lorsque son frère saisit son katana. Il est impensable pour un samouraï digne de ce nom d'attaquer en cet instant si sacré. Les frères se portent en grande estime et cette coupe de Nihonshu témoigne de leur sens de l'honneur malgré les circonstances.

CATHERINE : FULL BODY
Le jeu "Catherine : Full Body", sorti sur PS4 et switch dans nos contrées, est un puzzle game métaphorique qui alterne les phases de vie "réelle" et les phases de rêves du protagoniste masculin. Celui-ci boit régulièrement avec ses amis pour parler de ses problèmes de cœur, des tourments amoureux qui prennent alors la forme de cauchemars, énigmes que le joueur doit résoudre.


On parle de style et de classification des sakés dans le jeu "Catherine : Full Body"
On parle de style et de classification des sakés dans "Catherine : Full Body"

Ces rencontres se déroulent dans un Izakaya et donnent l'occasion d'apprendre de nombreuses choses sur le saké en entrant vraiment dans les détails. La question se pose des différences entre les types de sakés, Daiginjo vs Honjozo, des caractéristiques des Junmaï, des températures de dégustation, etc… Une séquence plutôt sympa pour les amateurs de saké !

SEKIRO SHADOWS DIE TWICE
Dans “Sekiro Shadows Die Twice", un jeu d'action-aventure de From Software, la célèbre boisson japonaise n'est pas en reste. Il y a plusieurs personnages auxquels on peut proposer du saké et chacun se montre reconnaissant pour cette offrande en vous dévoilant en retour un peu de son passé.


Le saké est une boisson créée pour être partagée et on propose ici un « cloudy sake », autrement dit un saké trouble nigorizake.


Isshin Ashina prend du bon temps avec cette coupe de saké
Le seigneur Isshin Ashina prend du bon temps avec cette coupe de saké qui lui est offerte.

On pense notamment au seigneur Isshin Ashina qui choisit de partager du saké plutôt qu’un alcool quelconque qui ne posséderait pas le côté symbolique et sacré du Nihonshu. Un grand respect s'installe entre les personnages, participant à l'immersion et renforçant l'affection que l'on éprouve pour eux.

LE PERSONNAGE DE SUSANOO
Nous avions évoqué l’existence de ce guerrier légendaire dans une précédente communication faisant référence aux origines du saké (voir : Le Dragon, le Saké et le Héros). Susanoo no Mikoto a vaincu le redoutable dragon à huit têtes en lui faisant boire un saké appelé "Yashiori no Sake", littéralement le saké aux huit fermentations. L’écrit dans lequel est reportée cette légende constitue la première référence au saké dans l’histoire du Japon. Il date du VIII siècle, mais la légende est bien plus ancienne. C’est exactement de cette légende dont il est un moment question dans "Catherine : Full Body" évoqué plus haut.

Mais Susanoo est très régulièrement représenté dans de nombreux jeux. Dans "Smite" par exemple, un jeu multi-joueurs ou s'affrontent des divinités venant de différentes cultures et croyances et notamment japonaises. Mais la plus remarquable apparition de Susanoo se trouve dans le célébrissime "Final Fantasy 14". Dans un combat titanesque, Susanoo est érigé en Dieu vivant, un "boss" colossal armé d’une épée trouvée justement dans la queue du dragon à huit têtes, vaincu grâce au saké !

Susanoo Héros grâce au saké dans Final Fantasy XIV
Illustration du personnage de Susanoo dans Final Fantasy XIV.

Vous penserez peut-être à cette légende lors de votre prochaine partie et surtout n’hésitez pas à nous faire part d’exemples que vous auriez trouvé çà et là. Alors bon jeu et bonne dégustation !