L’histoire de Masahiro Shuzo commence en 1883, aux pieds du château de Shuri, le plus célèbre d’Okinawa. Fondée par Higa Masafumi, cette modeste distillerie d’awamori devient au fil du temps l’une des plus importantes de l’archipel au point d'employer aujourd’hui plus de quarante personnes. Elle est bien entendu concentrée sur l’élaboration d'awamori, la boisson traditionnelle locale, mais Masahiro Shuzo innove et produit également des shochus, des vinaigres de koji noir, et ce magnifique gin.

Distillerie de Masahiro shuzo à Okinawa dans les années 50
Masahiro Shuzo dans les années 50


Le gin
Ce premier et unique Craft Gin d’Okinawa, sur une base d’awamori, sort des alambics de Masahiro Shuzo en 2017. Son élaboration est le résultat d’une technique hybride qui combine les méthodes européennes de production gin à la fabrication traditionnelle de l’awamori. En effet, ce dernier est toujours obtenu par une simple distillation dans un alambic à repasse unique à Okinawa. Après macération des éléments botaniques, une seconde distillation est effectuée dans un alambic à colonne. Une méthode de production originale, hybride.

alambic traditionnel de distillation de l'awamori et du gin d'okinawa


Les éléments botaniques
Six types de plantes sont utilisées. En plus du genièvre, ce sont des plantes tropicales qui entrent en macération : le Goyavier, la roselle (l’hibiscus de Guinée), le Goya, un concombre d’Okinawa, le shekwasa, qui est l’agrume le plus répandu sur l’archipel, et le pipatsu, un poivre long des îles.

Eléments botaniques utilisés dans la production du Gin japonais d'okinawa


Les notes de dégustation

Le produit final est remarquable. Le nez est fin, fruité, il laisse entrevoir subtilement le fond rustique de l’awamori traditionnel. Les notes de genièvre sont douces, mêlées aux notes fruitées d’agrumes et de fruits exotiques. Il est fin et vif en bouche, toujours marqué par les fruits. Il évolue lentement sur des notes chaleureuses et complexes. Les épices sont plus marquées, le poivre noire s'exprime nettement et les extraits secs rappellent l’awamori. Des notes fumées bien présentes, accompagnées par la vivacité de l’agrume shekwasa.

Bouteille de gin japonais d'okinawa masahiro gin

Un gin aux accents fruités et tropicaux, et une première recette réussie. Selon les mots de son Président « ces arômes n'avaient jamais été ressentis auparavant. C’était un jour chaud de l’été tropical et nous avons ressenti le Mahae (le vent saisonnier d'Okinawa), nous envelopper de parfums nouveaux ».


Modes de consommation

dégustation du gin japonais d'okinawa masahiro gin en gin tonic
- Pure dégustation. Un gin si fin qu'il est surtout un magnifique digestif, avec ou sans glace.

- En gin tonic. Choisissez un soda très léger pour ne pas passer à côté de la complexité des arômes de fruits.

- En cocktail. Idem préférez les choses simples, à marier avec les fruits tropicaux en évitant les épices et en préférant les sodas légers.


Masahiro Okinawa Gin
Recipe 01

57€
70cl – alc. 47% vol.

VOIR CE PRODUIT